J’ai eu, des centaines de fois, l’oc­ca­sion de donner cours dans des classes comme celle du haut, pour des forma­tions d’adultes. L’élé­ment central y est le projec­teur. Premier réflexe, le matin, en arri­vant dans un lieu inconnu : est-ce que le projec­teur fonc­tionne ? Puis-je y connec­ter mon PC sans problème ? Que vais-je deve­nir si je n’ar­rive pas à proje­ter ma présen­ta­tion ? Faudra-t-il annu­ler le cours ?

2014-11-24_22492014-11-24_2251

Les deux photos proviennent d’un centre de compé­tences wallon. Celle du bas repré­sente une salle plus récente, aména­gée au sous-sol selon mes indi­ca­tions. Il s’agit ici de petits îlots de 4 places équi­pés de postes de travail. Le visi­teur s’y trompe souvent : il pense qu’un îlot est consti­tué de 4 tables qui se touchent, de 4 étudiants qui se regardent. Après avoir observé une classe en action, il se rend compte de son erreur : un îlot est consti­tué de 4 étudiants qui se tournent le dos, c’est à dire un îlot de 4 chaises proches et non de 4 tables qui se touchent. Ils consti­tuent une équipe où chacun, sur son siège mobile peut se retour­ner pour voir les écrans de ses cama­rades. L’un d’eux a-t-il une ques­tion ? Chacun des trois autres peut faci­le­ment se retrou­ver à ses côtés. Cela faci­lite terri­ble­ment le travail en équipe. Un seul voisin ? Dépassé !

Soyons honnêtes, il y a aussi un grand écran. Il est installé dans une partie de la salle non visible sur la deuxième photo. La vidéo la met en évidence. Cette “annexe” accueille tempo­rai­re­ment une partie ou l’en­semble des étudiants selon les besoins, pour une réunion de travail ou une expli­ca­tion néces­si­tant un projec­teur. Les réunions plus longues n’ayant pas besoin d’écran se déroulent dans la café­té­ria, à quelques mètres de la machine à café. Oui, je peux quit­ter la classe et lais­ser une partie du groupe seule, ce sont des adultes.

Pour résu­mer, la seconde salle de classe est conçue pour que, la plupart du temps, les étudiants ne soient pas occu­pés à la même chose. Peu de simul­tané. Ici, on travaille par équipes complé­men­taires !

Si vous étiez archi­tecte, quel espace d’ap­pren­tis­sage conce­vriez-vous?