May 7, 2015 - Less than a minute read

La lecture est aisée et moti­vante. On s’y accroche avec l’en­vie d’être déjà 10 ou 20 pages plus loin afin de connaître ce que sera la conclu­sion, ou mieux – car l’écri­ture ne laisse pas planer de doutes – les sugges­tions, les chemins possibles face à un vrai noeud.

Claude VogletClaude